Nos dernières publications

Soros, ennemi public numéro 1

Enquête en duo. A lire dans Society #69 (du 9 au 22 novembre 2017).

Lire

Italie : ni barreaux ni camisole pour les détenus psychiatriques

En Italie, la loi Basaglia de 1978 a imposé la fermeture des hôpitaux psychiatriques. En 2015, le dernier stade de cette loi a été atteint par la fermeture des hôpitaux psychiatriques judiciaires. Depuis, les détenus psychiatriques intègrent des structures gérées par des psychiatres, psychologues, personnel médical et éducateurs. Objectif principal : l’après. Ni barreaux, ni maton, ni camisole pour les détenus psychiatriques.
Reportage à Nogara dans une REMS (résidence pour l’exécution des mesures de sécurités). Revue Sang Froid. Par Daphnée Breytenbach et Audrey Chabal

Lire

La Hongrie d’Orbán contre l’Etat de droit ?

Procès Ahmed H, chasseurs frontaliers, pressions sur les ONG et les médias, clôture antimigrants à la frontière serbe… La politique autoritaire de Viktor Orbán écorne chaque jour un peu plus les valeurs européennes.

Reportage en duo avec Flora Sauvage. A voir sur Public Sénat (à partir de 17′).

Lire

En Italie, les fous sont des citoyens comme les autres

Italie malade mentale

Cafés autogérés faisant office de lieux de rencontre et de réinsertion sociale, pet therapy avec des animaux domestiques, inclusion dans des familles d’accueil bénévoles… En Italie, le quotidien d’une personne atteinte de troubles psychiatriques ne ressemble en rien à celui d’un patient français.

Tout ça grâce à une loi de 1978 qui a permis de fermer les asiles et d’inventer un modèle ouvert de prise en charge des patients. Reportage à Turin, épicentre historique de cette approche avant-gardiste du traitement psychiatrique.

Un reportage de Daphnée Breytenbach et Audrey Chabal. À lire dans le nouvel Usbek & Rica.

Lire

Samuel Tinon, toqué de tokaj

Installé en Hongrie depuis 1998, Samuel Tinon, Floiracais élevé au milieu des ceps familiaux de Sainte-Croix-du-Mont, séduit tables parisiennes étoilées et particuliers du monde entier avec ses vins liquoreux magyars.

Portrait. A lire dans Sud Ouest Le Mag du 29 octobre 2017.

Lire

Samuel Tinon, viticulteur bordelais en Hongrie

Installé dans le nord-est du pays depuis 20 ans, ce viticulteur girondin prépare son dix-huitième millésime de Tokaj, le roi des vins magyars qu’il vend à de grands palaces parisiens comme le Ritz, le Crion ou le Georges-V. Une vocation née à Sainte-Croix-du-Mont, sur la rive droite de la Garonne.

Portrait diffusé dans l’émission RTL Monde (2’45-5’02).

Lire

Comment constituer une troupe de choc ?

Escape game, stage de survie, atelier de Haka… 5 team building sont passés au grill pour en connaître les bienfaits.

Reportage. A lire dans le Management #256 (octobre 2017)

Lire

Lifting à l’acide

Il se dit en guérilla. Anti-pub, contre le consumérisme, farouchement opposé à l’industrie de la mode et du luxe qui décrète sans foi ni loi ce qui doit être beau ou non, désirable ou pas. Installé à Berlin, cet artiste espagnol engagé dévalise et défigure à l’aide de puissants solvants les affiches commerciales de différents pays. Des œuvres aussi puissantes que glaçantes.

Portrait. A lire dans Graffiti Art #35.

Lire

Horror Vacui

Elle pourrait être la fille cachée de Jérôme Bosch et Jérôme Zonder, à en juger par ses fresques denses, faussement enfantines. Les dessins pop surréalistes de cette artiste française grouillent de créatures cradingues qui ont fait fureur dans les années 80, tout en s’inspirant d’une rigoureuse composition datant du classicisme. Rencontre avec une mordue du crayon qui déteste le vide.

Portrait. A lire dans Graffiti Art #35.

Lire

Les attractions désastres

Enserrées par des lignes rigides, morcelées par les catastrophes naturelles, les constructions topographiques de ce plasticien allemand évoquent une urbanisation contemporaine entre fission et densité, or et poussière. Cet architecte du détail module avec patience une œuvre à la fois complexe et fragile qui s’inspire de l’imagerie satellite, et dévoile l’empreinte de l’homme sur la planète. Zoom sur un artiste qui aime prendre de la distance.

Interview. A lire dans Graffiti Art #35.

Lire