Nos dernières publications

En Grèce, les startups réinventent la politique version 2.0

Asphyxiée par une crise économique sans précédent depuis 2009, la Grèce souffre par ailleurs d’une véritable perte de confiance dans ses dirigeants politiques. De jeunes entrepreneurs ont décidé de soulever ce problème à bras le corps. Résultat : les startups ayant pour objectif de promouvoir la prise de parole et la participation au jeu démocratique fleurissent dans le pays.

Reportage à Athènes de Daphnée Breytenbach, à lire dans le magazine Wydden

Lire

Prix Carmignac: Au-delà des limites

C’est probablement la plus belle dotation qui existe aujourd’hui pour le photojournalisme. Avec 50 000 euros et un important accompagnement, le Prix Carmignac permet chaque année à un professionnel de sillonner une zone de tensions qui se trouve dans l’angle mort des médias. Le lauréat de la 8e édition, dont le thème est l’esclavage moderne et son incidence sur les femmes, sera annoncé en septembre à Perpignan, pendant Visa pour l’Image. Rencontre avec Charles Carmignac, directeur de la Fondation Carmignac depuis 2017, et Emeric Glayse, directeur du prix au sein de l’institution.

Interview. A lire dans le magazine Polka #39.

Lire

William Accambray, de paria en France au pari hongrois

Placardisé au PSG et pas toujours en odeur de sainteté chez les Bleus, l’ex-montpelliérain, champion du monde 2017 avec les Experts, se relance chez les cracks magyars de Veszprém.

Portrait. A lire sur Vice Sports.

Lire

Komlóska, paradis fiscal hongrois

Vidé de sa population par les communistes peu après la Libération, ce village montagneux isolé de 300 âmes, proche de la Slovaquie, a éradiqué le chômage, protégé sa poste, maintenu son bistrot et contenu l’exode rural. Comment ? En supprimant l’impôt local sur les entreprises.

Reportage. A lire dans la revue suisse Sept, numéro 19 (septembre/octobre 2017).

Lire

La Hongrie, cet État de l’Union européenne qui préfère Poutine

Marginalisé au sein de l’UE et à Bruxelles pour sa fermeté anti-migrants et son « illibéralisme » autoritaire, Viktor Orbán courtise ouvertement le maître du Kremlin, vu comme un modèle. Au risque de précipiter à nouveau Budapest dans les bras de Moscou. 

Décryptage. A lire sur Slate.fr.

Lire

Les rendez-vous médicaux en ligne sont-ils fiables ?

Doctolib, Mondocteur : il est aujourd’hui possible de prendre rendez-vous avec un médecin en quelques clics. Mais ces nouveaux services, pratiques aussi bien pour le patient que pour le praticien peuvent-ils être utilisés en toute confiance ?

Enquête. A lire dans 60 Millions de consommateurs (numéro 529, septembre 2017)

Lire

Et Napoléon dit non au sous-marin

Imaginé au XVI°siècle, le submersible suscita longtemps le scepticisme, avant de s’imposer pendant la Première Guerre mondiale.

Série d’été. A lire dans Les Echos du 29 août 2017.

Lire

Voler assis sur une aile

Longtemps réservée au secteur militaire, l’aile volante connaît un regain d’intérêt en raison des limites auxquelles se heurte l’aviation civile.

Série d’été. A lire dans Les Echos du lundi 28 août 2017.

Lire

Budapest, capitale mondiale des « escape games »

Ces jeux de piste et d’énigme en équipe cartonnent partout dans le monde. Le principe ? Résoudre une suite de défis logiques et s’extraire d’une salle fermée en moins d’une heure. Né au Japon, le concept a été développé en Hongrie avant de s’étendre à toute l’Europe. A Budapest, ces casse-tête souterrains sont devenus une attraction touristique aussi prisée que les bains thermaux.

Reportage. A lire dans Marianne (numéro du 25 au 31 août 2017).

 

Lire

Un algorithme peut-il prédire le risque de récidive des détenus ?

Plus d’une soixantaine d’algorithmes prédictifs seraient employés aujourd’hui dans les différents États du pays par la justice américaine. Ces « outils d’évaluation du risque » (risk-assessment tools en version originale) sont principalement utilisés pour estimer le risque de récidive des détenus et décider (ou non) de leur libération conditionnelle. Mais ils sont controversés car, bien qu’utilisés pour réduire les risques de discrimination, ils sont soupçonnés, au contraire, de les entretenir.

Interview. A lire sur Ubsek & Rica

Lire