Audrey Chabal

Italie : ni barreaux ni camisole pour les détenus psychiatriques

En Italie, la loi Basaglia de 1978 a imposé la fermeture des hôpitaux psychiatriques. En 2015, le dernier stade de cette loi a été atteint par la fermeture des hôpitaux psychiatriques judiciaires. Depuis, les détenus psychiatriques intègrent des structures gérées par des psychiatres, psychologues, personnel médical et éducateurs. Objectif principal : l’après. Ni barreaux, ni maton, ni camisole pour les détenus psychiatriques.
Reportage à Nogara dans une REMS (résidence pour l’exécution des mesures de sécurités). Revue Sang Froid. Par Daphnée Breytenbach et Audrey Chabal

Lire

En Italie, les fous sont des citoyens comme les autres

Italie malade mentale

Cafés autogérés faisant office de lieux de rencontre et de réinsertion sociale, pet therapy avec des animaux domestiques, inclusion dans des familles d’accueil bénévoles… En Italie, le quotidien d’une personne atteinte de troubles psychiatriques ne ressemble en rien à celui d’un patient français.

Tout ça grâce à une loi de 1978 qui a permis de fermer les asiles et d’inventer un modèle ouvert de prise en charge des patients. Reportage à Turin, épicentre historique de cette approche avant-gardiste du traitement psychiatrique.

Un reportage de Daphnée Breytenbach et Audrey Chabal. À lire dans le nouvel Usbek & Rica.

Lire

Le Basaglia, le café des fous qui délie les camisoles

Au cœur du quartier étudiant de la ville de Turin, en bordure du fleuve Pô, un lieu pas comme les autres a ouvert ses portes en 2007. Son nom : le café Basaglia. Sa mission : réinsérer les malades mentaux dans la société. 

Reportage à Turin de Daphnée Breytenbach et Audrey Chabal, à lire sur 8ème étage

Lire

Ethnopsychiatrie : savoir écouter les migrants

À Turin, le centre Frantz Fanon permet aux réfugiés, aux exilés, aux migrants, aux familles multi-culturelles et aux parents d’enfants adoptés de s’exprimer. Car au centre Fanon, les psychologues et les psychiatres savent écouter selon les croyances et la culture de la personne qu’ils reçoivent. Des médiateurs culturels les accompagnent, pour parler le langage du souffrant.

Article à lire dans le numéro d’été de La Chronique d’Amnesty International

Lire
ONG Italie

Italie : les ONG au coeur d’une odieuse polémique

Ce n’est plus un pavé dans la marre, mais une tonne de boules puantes dans la Méditerranée. Le procureur de Catane (Sicile) accuse les ONG présentes en Méditerranée d’être en lien avec les passeurs libyens.

A lire dans le n°367 de juin de La Chronique d’Amnesty International

Lire
tchétchénie

Tchétchénie : chasse aux homos

Des opérations de répressions contre les personnes homosexuelles, bisexuelles et transsexuelles auraient été lancées depuis le début de l’année par les autorités tchétchènes.

A lire dans le n° 367 de La Chronique d’Amnesty International

Lire
Menton MedMun

Diplomatie : les étudiants simulent le monde

Les étudiants de Sciences Po, sur le campus de Menton spécialisé Méditerranée et Moyen Orient, ont simulé pendant deux jours une conférence de l’ONU. Nom de code : MedMUN pour Mediterranean Model United Nation. Thème : Populations, tensions démographiques et remises en cause des sociétés mondialisées.

A lire dans le n°367 de juin de La Chronique d’Amnesty International

Lire

L’astroturfing a-t-il gagné l’élection présidentielle ?

L’astrotufing est la technique de propagande qui consiste à donner l’impression d’un comportement spontané et de masse. Cette simulation a été très utilisée sur les réseaux sociaux durant la campagne américaine pour l’élection de Donald Trump et pour celle du Brexit. D’Ali Juppé à Emmanuel Cahuzac, la France n’a pas été épargnée.

A lire sur Forbes France

Lire

Start-up : manque d’innovation pour créer les slogans

Il y a l’injonction : « boostez vos notes comme 1 million d’élèves » (Kartable). Le credo : « in code we trust » (Simplon). La connivence : « ensemble, faisons crédit aux PME » (Lendix). Benjamin Cambresy, créateur de marque pour Fondamenti, a été sollicité par Sous le logo, base de données et maison mère de l’Observatoire des slogans, pour analyser les signatures de près de 300 start-up.

A lire sur Forbes France

Lire

Les 15 soft skills à maîtriser en entreprise

« A l’inverse des compétences techniques, il n’est pas possible de déléguer aux robots les compétences comportementales ». Jérôme Hoarau, co-auteur avec Fabrice Mauléon et Julien Bouret du Réflexe Soft skills (Dunod 2014), a une bonne nouvelle pour ceux qui craignent la robotisation de l’emploi. Les compétences comportementales, ou tout ce qui différencie un humain d’un robot, sont devenues centrales dans les recherches des recruteurs.

Lire l’article sur Forbes France

Lire