Elodie Cabrera

Lifting à l’acide

Il se dit en guérilla. Anti-pub, contre le consumérisme, farouchement opposé à l’industrie de la mode et du luxe qui décrète sans foi ni loi ce qui doit être beau ou non, désirable ou pas. Installé à Berlin, cet artiste espagnol engagé dévalise et défigure à l’aide de puissants solvants les affiches commerciales de différents pays. Des œuvres aussi puissantes que glaçantes.

Portrait. A lire dans Graffiti Art #35.

Lire

Horror Vacui

Elle pourrait être la fille cachée de Jérôme Bosch et Jérôme Zonder, à en juger par ses fresques denses, faussement enfantines. Les dessins pop surréalistes de cette artiste française grouillent de créatures cradingues qui ont fait fureur dans les années 80, tout en s’inspirant d’une rigoureuse composition datant du classicisme. Rencontre avec une mordue du crayon qui déteste le vide.

Portrait. A lire dans Graffiti Art #35.

Lire

Les attractions désastres

Enserrées par des lignes rigides, morcelées par les catastrophes naturelles, les constructions topographiques de ce plasticien allemand évoquent une urbanisation contemporaine entre fission et densité, or et poussière. Cet architecte du détail module avec patience une œuvre à la fois complexe et fragile qui s’inspire de l’imagerie satellite, et dévoile l’empreinte de l’homme sur la planète. Zoom sur un artiste qui aime prendre de la distance.

Interview. A lire dans Graffiti Art #35.

Lire

Prix Carmignac: Au-delà des limites

C’est probablement la plus belle dotation qui existe aujourd’hui pour le photojournalisme. Avec 50 000 euros et un important accompagnement, le Prix Carmignac permet chaque année à un professionnel de sillonner une zone de tensions qui se trouve dans l’angle mort des médias. Le lauréat de la 8e édition, dont le thème est l’esclavage moderne et son incidence sur les femmes, sera annoncé en septembre à Perpignan, pendant Visa pour l’Image. Rencontre avec Charles Carmignac, directeur de la Fondation Carmignac depuis 2017, et Emeric Glayse, directeur du prix au sein de l’institution.

Interview. A lire dans le magazine Polka #39.

Lire

Les gamers, reporters du virtuel

assassins-creed-unity-zg1qmaqe2o1_1280

Et s’ils étaient les nouveaux Robert Capa ? De jeunes photographes capturent au coeur des jeux vidéo des images dont le réalisme souligne l’ampleur du travail mené par les concepteurs. Même les musées s’intéressent à eux. 

Enquête.

A lire dans Polka #37.

Lire

L’interview d’un mec dans un caillou

Capture d’écran 2017-02-28 à 15.00.21

Abraham Poincheval, soyons honnête, c’est un nom à coucher dehors. Pourtant, c’est dans une pierre que cet cet artiste et performeur a choisi d’habiter. Pendant de huit jours, coupé physiquement du monde, au cœur du Palais de Tokyo.

Interview. A lire sur le site creators.vice.com

Lire

L’Afrique citoyenne de Marco Longari

unnamed

Responsable photo de l’AFP pour l’Afrique, Marco Longari dresse sur son compte Instagram le portrait d’un continent puissant, engagé, souvent en proie aux troubles politiques mais indéniablement en pleine mutation.

Article complet à lire sur polkamagazine.com

Lire

Into the wood

GA32_Dossier_Into-The-Wood_1

Comment les street artists appréhendent-ils le bois? Éléments de réponses dans le dossier du numéro 32 de Graffiti Art magazine, accompagné de focus sur Graphic Surgery, Arne Quinze, AJ Fosik, Taku Obata, Haroshi et Steph Cop (en ouverture).

Dossier. A lire dans Graffiti Art magazine.

Lire

Little Circulation(s), une exposition à hauteur d’enfant

Capture d’écran 2017-02-06 à 15.54.22

Dans le cadre du festival Circulation(s) organisé par l’association Fetart au Centquatre, une exposition propose aux petits visiteurs d’appréhender la photographie contemporaine à travers un parcours ludique et pédagogique.

Article. À lire sur le site de polkamagazine.com

Lire

L’ombrageux ciné-club de Vincent Bal sur Instagram

Escape From Alcaglass

Pour tout un chacun, il ne s’agit que d’un verre qui traîne sur une table blanche. Mais pour Vincent Bal, c’est un prisme à travers lequel sa créativité rayonne. Le réalisateur adepte d’Instagram s’astreint à une gymnastique quotidienne: dessiner une saynète conçue à partie de l’ombre projetée par les bibelots qui l’entourent.

A lire sur Polkamagazine.com

Lire