Joël Le Pavous

Antal Nagy : « Wenger nous motivait comme jamais »

Libéro du Honvéd pendant dix ans puis sentinelle de l’AS Nancy-Lorraine sous Wenger en 1986-1987, l’ancien international magyar Antal Nagy a troqué ses crampons contre des chemises impeccablement repassées de conseiller financier haut de gamme. Entre deux coups de fil, il parle Mundial mexicain caniculaire, bonhomie d’Arsène, OPA ratée sur son club de cœur avec deux ex-coéquipiers, genoux fragiles, optimisation fiscale et renforcement du français grâce à Lio et aux étiquettes de supermarché.

Interview. A lire sur SoFoot.com.

Lire

Márton Gulyás, le YouTubeur hongrois qui cartonne en démontant Viktor Orbán

Entre vidéos critiques et happenings politiques, ce militant d’opposition jadis acteur de théâtre fédère des dizaines de milliers de Magyars devant sa chaîne YouTube et incarnait l’une des figures du « Printemps Hongrois ». Portrait d’un « artiviste » iconoclaste.

Profil. A découvrir sur Slate.fr.

Lire

Polémique et rétropédalage autour d’une campagne anti-Soros

Une campagne gouvernementale invitait depuis deux semaines les Hongrois à “ne pas laisser le dernier mot” au milliardaire Georges Soros, car il encouragerait l’immigration illégale. Devant le tollé provoqué, le gouvernement Orbán a décidé de retirer les affiches qui recouvraient le pays.

Revue de presse. A lire sur CourrierInternational.com.

Lire

La Hongrie met en place des « chasseurs de migrants »

Au-delà des messages menaçants, des caméras thermiques et de la clôture électrifiée, des « chasseurs frontaliers » formés par la police magyare défendent la frontière serbo-hongroise, l’une des plus hermétiques de l’Union Européenne.

Organisation d’un reportage Soir 3. A visionner sur Francetvinfo.fr.

Lire

La Hongrie au tapis

img-la-hongrie-au-tapis-1497543837_580_380_center_articles-444377

Malgré les stades construits à foison en Hongrie, la pluie d’argent déversée sur le foot par le gouvernement de Viktor Orbán et le charisme de capitaine Dzsudzsák, le « Nemzeti 11 » de Bernd Storck a vécu son Knysna en se cassant les dents contre Andorre vendredi dernier et n’ira pas à la Coupe du monde 2018. Un retour de bâton mérité ?

Analyse. A lire sur SoFoot.com.

Lire

Orbán cible les ONG

16616531_1006013_1f6cde4ef1694aaf6b9ce2793d72cb8e_wm

La Hongrie a adopté, mardi, une loi dite « anti-société civile » encadrant étroitement l’activité des ONG. Les associations appellent au boycott et entendent défendre leur cause devant les tribunaux européens.

Reportage. A écouter sur RTL.fr (jusqu’à 1’33).

Lire

La hargne du Hongrois Orbán

a0d262ae82d2a07ddd692d87d199cdf2

D’après Viktor Orbán, les ONG financées par George Soros amènent « des centaines de milliers de migrants en Europe » et veulent « mettre à terre l’Assemblée et le gouvernement issus de la volonté du peuple ». 

Reportage. A lire sur Amnesty.fr.

Lire

Le village au bout du mur…

merge_from_ofoct (5)

Depuis 1997, trois villages mitoyens à cheval sur la Hongrie, la Serbie et la Roumanie fêtent l’Europe ensemble au pied d’une stèle entre les trois pays. Mais la clôture anti-migrants érigée par le régime de Viktor Orbán, qui s’achève au niveau du monument, détériore les liens entre les habitants.

Reportage en duo avec Hélène Bienvenu. A lire dans Marianne (numéro du 9 au 15 juin 2017).

Lire

László Kiss : « Nicollin est un Parrain dans le bon sens »

img-kiss-kiss-bang-bang-1496398545_580_380_center_articles-443767 (1)

Trente ans pile après la folle remontée en D1 de Montpellier, le Hongrois passé par la Paillade époque Laurent Blanc et Roger Milla revient sur ce derby budapestois où il a attiré l’œil du duo Loulou/Michel Mézy. Au programme : les fiestas forcément gargantuesques du président, l’apprentissage du français au détour des marchés héraultais, les gueulantes à la Trappatoni du sélectionneur magyar Kálmán Mészöly, son expérience comme coach d’équipes féminines et son amour incommensurable du ris de veau.

Interview. A lire sur SoFoot.com.

Lire

Les eurodéputés bousculent Orbán

CaptureCI

Le vote européen du 17 mai condamnant la Hongrie de Viktor Orbán est, selon ce chroniqueur de l’opposition, un avertissement que Budapest devrait écouter.

Traduction. A lire dans les pages CIBEL de Courrier International #1386.

 

 

Lire