Joël Le Pavous

En Hongrie, l’agonie de la presse indépendante

Un an et demi après la fermeture brutale du journal d’opposition Népszabadság, son concurrent conservateur Magyar Nemzet – qui s’est retourné contre le Premier ministre Viktor Orbán, fraîchement réélu – a cessé de paraître.

Décryptage. A lire sur le site du quotidien suisse Le Temps.

Lire

Bal triste à Vienne

La coalition droite/extrême-droite menace la société civile.

Reportage. A lire dans la Chronique d’Amnesty International (avril 2018).

Lire

Pierre Woodman ou les ambiguïtés

Enfant terrible du X français formé à l’école Hot Vidéo, le sulfureux acteur-réalisateur règne sur une multinationale du casting recrutant essentiellement des femmes issues des pays de l’Est. Itinéraire d’un pervers gaulois à la mécanique bien huilée dans la capitale européenne du porno.

Portrait-reportage. A lire dans SoFilm #59 (avril 2018).

Lire

Censure, propagande, xénophobie : bienvenue dans la Hongrie de Viktor Orbán

Aide au reportage et traduction des interviews. A visionner sur TF1.fr.

Lire

En Hongrie, les « partis bidons » confortent Viktor Orbán

Ultrafavori à sa propre succession, le Premier ministre hongrois peut compter sur une galaxie de partis louches qui devraient siphonner quelques précieuses voix aux législatives, ce dimanche 8 avril.

Décryptage. A lire sur Slate.fr.

Lire

Orbán et l’hypnose du peuple

Citant le maître du Kremlin comme un modèle, le dirigeant hongrois s’inspirant de Poutine devrait remporter son troisième mandat consécutif contre une opposition faible et divisée.

Décryptage. A lire dans Marianne.

Lire

Un hussard sur le toit magyar

Avec ses 12 mètres 50 et ses 80 tonnes, Miska illustre la volonté du Premier ministre hongrois, Viktor Orbán, de flatter la fibre patriotique avant les législatives d’avril.

Reportage. A lire dans Marianne.

Lire

Le foot US gagne du terrain en Hongrie

Le 4 février, les New England Patriots et les Philadelphia Eagles s’affrontaient pour s’adjuger le Super Bowl, l’événement sportif le plus regardé de la planète à 3,8 millions de dollars les 30 secondes de pub. À 9 000 kilomètres de là, sur les terres de Viktor Orbán, tandis que le ballon rond perd des fans au fil des défaites de l’équipe nationale, le football américain, lui, ne cesse d’attirer de nouveaux adeptes.

Reportage. A lire ici sur le site de Society.

Lire

Nabilla ne connaît sûrement pas l’origine du mot « allô » (et vous non plus)

Pionnier méconnu du téléphone ayant travaillé avec Edison et Graham Bell, l’ingénieur Tivadar Puskás introduisit et popularisa la formule lorsqu’il importa les combinés en Europe à la fin du 19ème siècle.

Décryptage. A lire sur Slate.fr.

Lire

Georges Leekens : « Je n’aime pas les défenseurs qui se prennent pour des attaquants »

Nommé sélectionneur de la Hongrie fin octobre en remplacement de Bernd Storck, le Pygmalion de la génération Hazard-Lukaku-Fellaini, quart-de-finaliste de la Coupe d’Afrique des Nations sur le banc de la Tunisie, doit rebooster une bande à Dzsudzsák en panne depuis sa belle perf’ de l’Euro 2016. Et ce, avec la bénédiction du Premier ministre Viktor Orbán croyant en la grinta du truculent flamand.

Entretien. A lire sur SoFoot.com.

Lire