Blog Archives

Le jogging de Gábor Király est 100% hongrois (et 100% coton)

gaborkiralyjogging

Une boutique en ligne lancée à l’occasion du quarantième anniversaire du portier magyar propose une gamme de fringues et accessoires siglés Király, dont son inamovible survêt’ gris clair. Tous «made in Hungary».

Décryptage. A lire sur Slate.fr.

Lire

Les surprenants Magyars ont leur « Les Yeux dans les Bleus »

meg-50-perc-televizioban-az-eb-kijutas-kronikaja

Pendant quatre ans, un réalisateur a filmé les coulisses de la sélection qui participe à sa première compétition depuis 1986 et est bien placée pour atteindre les huitièmes de finale.

Décrpytage. A lire sur Slate.fr.

Lire

Autriche-Hongrie, classique oublié du football européen

euro-foot_0

Seuls l’Uruguay et l’Argentine se sont affrontés plus souvent que ces deux nations. Retour en huit dates sur une rivalité mémorable avant le duel de ce soir à Bordeaux.

Analyse. A lire sur Slate.fr.

Lire

Euro 2016 : l’arbitre de France-Roumanie, «meilleur produit d’exportation du foot hongrois»

kassaipogba (1)

Viktor Kassai, désigné par l’UEFA pour officier lors du match d’ouverture, est considéré par la presse de son pays comme le dernier représentant d’une grande tradition d’arbitrage.

Décryptage. A lire sur Slate.fr.

Lire

Si les chiens sont devenus flics, c’est (un peu) grâce à la Hongrie

chien_8

Le turbin des toutous renifleurs s’appuie sur l’odorologie, science imaginée derriere le Rideau de Fer. Mission de base? Débusquer du dissident antisoviétique via ses émulsions corporelles. Une technique d’enquête qui imprègne la police scientifique française depuis 2003 et vient d’être approuvée par le CNRS.

Décryptage/Reportage. A lire sur Slate.fr.

Lire

Pourquoi la Hongrie aura toujours besoin d’Imre Kertész

kertesz2002 (1)

Parce qu’il a mis en mots l’horreur de l’Holocauste, qui a coûté la vie à près de 440.000 juifs magyars. Parce que son nom signifie «jardinier» et que ses semis ont fait germer des dizaines d’écrivains. Parce que sans lui, ce passé risque de se désagréger car Orbán triture l’Histoire.

Analyse. A lire sur Slate.fr.

Lire

Après Orbán le provocateur, voici Viktor le bâtisseur

hongrie_2

 

La rentrée à peine entamée, il a déstabilisé l’Europe en murant la Hongrie face aux migrants. Mais derrière la façade, le Premier ministre Viktor Orbán bétonne Budapest à son image. La preuve en dix chantiers.

Décryptage. A lire sur Slate.fr.

Lire

Football : la troisième mort des « Magiques Magyars »

hungaryfootballteam

Avec Jenő Buzánszky s’est éteint le dernier joueur du onze légendaire hongrois qui émerveilla la planète dans les années cinquante, avant de s’incliner en finale de la Coupe du monde face à la RFA et d’être éparpillé par les chars soviétiques. Revue d’effectif.

Décryptage. A lire sur Slate.fr.

Lire

La Hongrie, le pays où la stratégie à la Buisson fonctionne

 

- Des militants d'extrême-droite vont dévoiler une statue de Miklos Horthy, qui avait collaboré avec les nazis, à Budapest, le 3 novembre. REUTERS/Laszlo Balogh -

– Des militants d’extrême-droite vont dévoiler une statue de Miklos Horthy, qui avait collaboré avec les nazis, à Budapest, le 3 novembre. REUTERS/Laszlo Balogh –

 

Euroscepticisme, anticapitalisme, anti-égalitarisme, chauvinisme, le Premier ministre hongrois, ex-centriste, a fait de ces thèmes radicaux ses chevaux de bataille. De quoi vider l’extrême-droite de sa substance en vue des législatives d’avril 2014. Et le siphonnage semble faire ses preuves. Mais à quel prix…

Analyse

A lire sur Slate.fr

Lire